Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de PAPYCOUSTEAU
  • : Photos, Voyages, Plongée-sous-marine, récits, histoires, citations, pensées, maximes, proverbes du monde entier. Le tout illustré par des photos de France et d'ailleurs...
  • Contact

Recherche

1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 14:38
LE  CIEL 
 
et 
 
L’ENFER

 



        C’était il y a fort longtemps de cela.

      Les hommes, à cette heureuse époque, avaient encore le privilège de s’adresser en direct au Bon Dieu afin de converser avec lui; ils pouvaient alors obtenir une réponse sur le champ. Tout simplement, il leur suffisait d’exprimer avec sincérité  les questions qui leur venaient à l’idée.
       Mais le Père Éternel sentait déjà poindre dans l’esprit de ses sujets un frémissement d’indépendance qui, à priori, ne laissait présager rien de bon pour l’avenir. Aussi, lorsque l’occasion s’en présentait, il prenait en douceur un malin mais très sage plaisir à s’exprimer de telle sorte que le Bien et le Mal soient manifestement mis en évidence.
       C’est ainsi qu’il en vint à expliquer à l'un de ses sujets l’art et la manière d’avoir avec ses semblables un comportement raisonnable. Ainsi les êtres humains pourraient vivre heureux sur terre et accéder éventuellement au royaume des cieux par la suite.
       - Seigneur, j’aimerais bien savoir comment sont le Paradis et l’Enfer, lui avait demandé un Saint homme avec candeur, tout en ajoutant :
      - Nous entendons beaucoup parler de ces lieux surprenants en ce bas monde. Est-ce une vue imaginaire de notre esprit curieux de toutes choses ? Sinon, pour quelle raison, Maître, nous en dissimuler la vérité ?
       Le Tout Puissant prit l’homme par la main. Ils firent  ensemble quelques pas, le temps pour Dieu d'expliquer à sa créature qu’il ne suffisait pas de regarder pour voir : Différentes qualités de première nécessité lui avaient été attribuées lors de sa naissance; elles lui permettaient de "réfléchir pour comprendre" et  de "comprendre pour agir", réflexes indispensables à mettre en œuvre pour accéder à une vie agréable. Ce faisant ils arrivèrent près d’une grotte dont deux portes massives interdisaient l’entrée.
        Dieu ouvrit alors l’une d’elles afin que son sujet puisse contempler l’intérieur.

       - Regarde bien, lui dit-il. Voici l’Enfer.

       Au milieu d’une vaste salle était installée une très grande table ronde. En son centre évidé flambait un bon feu de bois sur lequel trônait une énorme marmite.  Une vapeur des plus légères s’en exhalait car le couvercle en avait été retiré. Il se répandait dans les airs des effluves odorantes d’un exceptionnel fumet qui vinrent chatouiller agréablement les narines de notre curieux à un point  tel qu’il en salivait très fort de gourmandise.
        Alors qu'il allait faire remarquer à son Créateur l’étonnement qu’il éprouvait à voir ce festin d’enfer proposé ainsi aux damnés, notre Sage remarqua combien les convives assis autour de la table, tous livides et d'une maigreur affligeante, donnaient l’impression d’être terriblement désespérés. En fait, aucun des invités ne mangeait et ils étaient affamés. Pourtant de belles et grandes cuillères, avec de très longs manches attachés à leur bras, permettaient l’accès à la nourriture et donnait le loisir à chacun d’entr’eux de pouvoir se servir copieusement.

        Mais... les manches était tellement longs... qu’ils n’autorisaient pas de ramener la cuillère à leur bouche.
        Dieu dit :
        - Tu viens de voir l’Enfer! et il referma la porte.
        Il se dirigèrent alors tous deux vers la seconde porte.
        Dieu l’ouvrit.

        Un décor absolument identique au précédant s'offrit à la vue du Saint homme :
        Il y avait la grande table ronde avec son feu de bois et sa marmite aux senteurs délicieuses qui excitaient les papilles. Les personnes attablées étaient également pourvues des mêmes cuillères aux très longs manches liés à leur bras...
         Mais cette fois, les gens s’avéraient être parfaitement bien nourris, replets et souriants. Ils se parlaient en riant et donnaient l’impression d’être très heureux.
          - Mon Dieu, veuillez m’expliquer, car en vérité Seigneur, je  suis surpris et je ne comprends pas !
          - Eh bien, c’est pourtant très simple, répondit Dieu à sa demande. Vois-tu, ce n’est qu’une question d’habileté ! Ici, au Paradis, chaque cuillère est d’une assistance précieuse pour s’entraider :  Ils se nourrissent mutuellement car ils ont compris qu’il était primordial de s’aider en permanence les uns et les autres, sinon la vie devient vite impossible. A côté, les gloutons et les égoïstes ne pensent qu’à eux-mêmes. Ils ne se soucient aucunement de leurs voisins et se moquent pas mal de leurs proches. Ils tentent, en vain, de ne vivre que pour eux seuls. Il serait prudent, pour l'avenir, de ne pas les imiter.

           Sur ces mots, Dieu disparut.

          Ce fut d’ailleurs, semble-t-il, sa toute dernière apparition connue en notre monde.

           Le Saint homme resta seul avec ses pensées.

           L’histoire ne dit pas ce qu’il est devenu mais il a certainement raconté cette anecdote autour de lui puisqu’elle est parvenue jusqu’à nous. Toutefois elle paraît si anodine que les hommes ne l’ont pas trop appréciée ni comprise.

           Conclusion possible :

           N’est-il pas vrai que l’Enfer, c’est les autres...
ainsi que nous l'a parfaitement établi Jean-Paul Sartre dans sa pièce de théâtre " Huis Clos "...

         Alors ?
       Ne faisons nous pas, nous-mêmes bien souvent, notre Enfer ... sur la terre
?   

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

  • 1284 . Le Rhum, un breuvage universel.
    Une gorgée de rhum, c'est pas grand chose, mais avalée au bon moment, ça peut vous sauver un bonhomme. Georges DUHAMEL (Chronique des Pasquier). Le Rhum du Père LABAT distillé à Marie-Galante Étiquette Rhum Père Labat cuvée 2004 Rhum Bielle de Marie Galante...
  • 1283 . Saint-Barthélémy, boire un petit coup au Select.
    On est savant quand on boit bien. Qui ne sait boire ne sait rien. Nicolas BOILEAU (Chanson à boire). Heure creuse au " Select " donc bien le temps de réfléchir au choix de sa commande ! Que diriez-vous de déguster un " K'a-mis-case " entre amis ... non...
  • 1282 . Saint-Barthélémy, trois coins bien connus.
    Il existe certains coins comme ça dans les villes ... Louis-Ferdinand CÉLINE (Voyage au bout de la nuit). Chez Jojo, à la sortie du cimetière de Lorient, où l'on peut boire un coup bien tranquillement, voir se restaurer. Le Bar de l'Oubli à Gustavia au...
  • 1281 . Saint-Barthélémy, le cimetière devenu célèbre..
    Être l'homme le plus riche du cimetière ne m'intéresse pas. Steve JOBS (À propos de la richesse). Sur une toute petite Île des Caraïbes, Saint-Barthélémy, Un coin du cimetière de l'église de Lorient. Lorient, cimetière fleuri. La tombe de Johnny Halliday...
  • 1280. Saint-Barthélémy, les cinq Cimetières.
    On accompagne ses amis jusqu'au cimetière, mais on ne s'enterre pas avec eux. Clara ROJAS (Captive). Le Cimetière marin de Public. Le cimetière suédois de Public. Le cimetière de Saint-Jean près de l'Aéroport. Le cimetière en bord de mer de Lorient. Le...
  • 1279 . Saint-Barthélémy, Îlets et Îlots.
    ... les eaux étaient semées d'îles, d'îlets et îlots qui constituaient l'Archipel ... Jules VERNE (Le Pays des fourrures). À l'entrée de la Baie de Gustavia Les Trois As de Saint-Barthélémy. Ces trois îlots sont aussi connus comme étant les Trois Saints....
  • 1278 .Saint-Barthélémy Sud-Est et Nord-Ouest.
    Est, Ouest, Sud ou Nord, il n'y a pas de différence. Si vous voyagez intérieurement, vous parcourez le monde entier et au-delà. Elif SHAFAK (Soufi mon amour). Grand Cul de Sac se trouve au Sud-Ouest de Saint Barthélémy. L'Anse de Grand Cul de Sac sur...
  • 1277 . Saint Barthélémy et ses belles plages.
    La sieste sur la plage, les yeux vers le ciel, cette grande solitude. Nina BOURAOUI (La Vie heureuse). Lorient l'un des quartiers les plus connus de Saint-Barth avec sa plage et le cimetière ou repose Johnny Hallyday. La Plage de sable fin de Lorient...
  • 1276 . Saint-Barthélémy, quartiers du Rocher.
    Je fais des voyages passionnants dans mon quartier ... Alice PARIZEAU (Les Militants). Chacun des quarante quartiers de Saint-Barthélémy porte un nom relatif à sa position ou qualification dans l'île. Anse des Cayes pour une partie basse, une plage composée...
  • 1275 . Camions de pompiers.
    Le " pimpon " est l'effet Dopler du pimpant camion des pompiers. François ROLLIN (L'Œil du Larynx). Un Camion des Soldats du Feu d'Ukraine devant sa caserne de Kiew. Camion de Pompiers du District de New-York avec compresseur pour l'eau des lances à incendie....