Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de PAPYCOUSTEAU
  • : Photos, Voyages, Plongée-sous-marine, récits, histoires, citations, pensées, maximes, proverbes du monde entier. Le tout illustré par des photos de France et d'ailleurs...
  • Contact

Recherche

27 septembre 2009 7 27 /09 /septembre /2009 01:08
L’ESPINGOLE
 
 
          Durant les dernières années du I9ème siècle, le seigneur des mers était sans conteste le torpilleur.
          Dans les nations à forte puissance maritime, les Amirautés étaient unanimes à reconnaître les qualités de ce vaisseau de guerre. Il était à même, avec ses torpilles et sans grands risques, de couler les cuirassés les plus puissants grâce à son armement; mais surtout  il pouvait déjouer le feu des grosses unités  et  échapper  à leur tir en vertu de sa rapidité et de sa mobilité de déplacement du fait de sa petite taille. 
          En 1899, la France lance un prototype: Le “Durandal”,  navire destiné à contrer le torpilleur. C’est une réussite. Une série de cinquante-cinq de ces unités est construite. Le quatrième bâtiment de ce type, sorti des chantiers du Havre en 1900, est baptisé “Espingole”.
          Ce contre-torpilleur d’une longueur de 56 mètres, large de 6 est propulsé par deux moteurs (deux cheminées) totalisant une puissance de 5200 CV. Son tonnage de 330 tonneaux se déplace à la vitesse remarquable de 27 noeuds horaires (soit 50 kms/h.). L’armement est composé de six canons et de deux tubes lance-torpilles. L’équipage comprend 62 hommes.
          Au cours des mois d’octobre et novembre 1901, l’Espingole participe à une croisière de dissuasion aux portes de la Turquie, suite à quelques affaires litigieuses entre la France et l’Empire Ottoman.
          Fin janvier 1903, l’escadre de Méditerranée est basée à Toulon. Elle est constituée de Épée, Espingole, Hallebarde, Pertuisane, Pique  et Rapière.
          Le 6 février, par mer calme, la flottille appareille des Salins de Hyères pour rejoindre Golfe Juan en longeant la côte.  Parvenue en rade de Cavalaire, quelque peu imprudent, le navire tête de convoi, se dirige rapidement sur le Cap Lardier. C’est Pique, il franchit la passe entre ce cap et son prolongement sous-marin dit “Le Petit Sec”, ainsi se nomme un pic rocheux affleurant à un mètre de la surface, bien connu et particulièrement redouté par les navigateurs côtiers de la région .
          Le suivant de très près, le Lieutenant de Vaisseau, Marcotte de Sainte Marie, commandant l’Espingole, hésite à naviguer dans les traces de son chef de file car il sait que le récif doit être laissé à bâbord. Il commande “barre à droite, toute” mais il est trop tard : le contre-torpilleur talonne de l’avant sur la tête de roche et s’échoue. Il est 9 h 40.
          Hallebarde, en troisième position, manœuvre à temps en “évitant” puis se porte au secours du navire sinistré dont elle récupère l’équipage et les documents confidentiels. Les canons ainsi que tout le matériel lourd y sont ensuite transbordés en vue d’allèger la coque.
          Enfin, vers 13 heures, la marée haute et la houle soulèvent et décrochent l’Espingole qui commence à flotter. Un filin est frappé à sa poupe, l’avant légèrement immergé ne s'y prêtant pas. Bien que les hélices soient presque sorties de l’eau, le remorquage par l'arrière est tenté par l'Hallebarde. Le but est de tirer le navire jusqu'à proximité de la plage de Cavalaire et de l'y échouer. Péniblement  un peu plus de 700 mètres en cette direction sont franchis.
          A proximité de la pointe Andati, l’importante voie d’eau du navire sinistré s’aggrave, bien qu’obstruée un temps à l’aide de “paillets”. L’Espingole, alourdi pique de la proue. Il s’enfonce rapidement dans les flots et se perd, brisant net le câble de remorquage.
             Le navire repose désormais par moins 38 mètres sur un fond de sable clair en légère pente. 
          Pendant 23 ans le Ministère de la Marine va “s’occuper” de son  renflouement, mais sans succès,  laissant  ainsi  une  très belle épave en eau claire, facilement accessible aux plongeurs.
            Pour les enseignures, côté large, prendre le V du Cap Lardier lequel se termine par une petite presqu’île dont la rupture de pente doit être cachée par le cap lui-même. Coté La Croix Valmer, la pointe Dubreuil s’aligne avec un poteau blanc sur la colline. Au sondeur le repérage se fait sans peine sur 43°09,74 N et 6°36,08 E.
              Dès que le plongeur distingue nettement l’épave il est surpris par son allure générale qui fait penser au reste d’une gigantesque baleine car le rivetage n’a pas résisté à la corrosion et les membrures restent nues, dépouillées du plaquage, telles les côtes parallèles et bien galbées du squelette d’un grand mammifère marin.
 
 
La carcasse vue de l'intérieur de
  L'Espingole.
 
 
       Seules les plaques de bordage de proue subsistent,
le tiers avant du bateau est couché sur tribord.
Le centre et l’arrière du navire sont droits sur la quille.
alors que les tôles effondrées gisent sur le sol,    
La cassure, nette au droit des chaudières, 
est certainement le fait des nombreuses tentatives de renflouement de l'épave,
l'une des deux chaudières

 
 
 
et l'autre.
  
 
 
 
À sujet on remarque sous la coque les vestiges de ces essais infructueux :
câbles et élingues et plusieurs chaînes dont une aux énormes maillons.
Sur le pont le plancher subsiste et certaines écoutilles ont conservé leur capot.
 
Partie du plancher du pont

 

Les mâts, les cheminées et toutes les superstructures se sont effondrée

y compris la passerelle de tir du gros canon de 65 dont l’imposant affût,

culbuté sur tribord, gît désormais au pied des tuyauteries

reliant l’ensemble-moteur aux chaudières.

Affût du canon de 65 renversé sur le sol.

    

   

La réserve à munitions est “à ciel ouvert” offrant ses obus

rassemblés en caisse de bois par groupe de six. 

                                      

Par mesure de sécurité, depuis les années 1990,

toutes ces munitions ont été enlevées par les plongeurs de la Protection Civile.

La partie arrière, éventrée en bout de l’ensemble-moteur,

 laisse échapper de la soute une cargaison de briques de charbon rectangulaires 

dont certaines sont marquées ROB et plus rarement KGS,                         

initiales identifiant les Houillères dont elles provenaient.   

Les briquettes de charbon
servant de combustible pour la chaudière

       

 

  La poupe surplombe les deux hélices aux pâles tordues

qui, bien qu’écrasées par le poids de la coque, émergent encore du sable envahissant l’épave.

Hélice bâbord
aux trois quarts ensablée.

         

En résumé, plonger sur l’Espingole, c’est faire une “belle classique d’épave”

qui peut également retenir l’attention des “plongeurs de roche”

tant la faune qui s’y abrite est nombreuse et variée :

bancs de castagnoles et d'anthias, rascasses, énormes chapons jaunes,

poulpes, congres, murènes et en certaines saisons araignées de mer.

Banc d'anthias
sur l'épave de l'Espingole.

          Parfois une dorade coryphène, un poisson-lune, une escadre de gros pagres

ou de voraces dentis accompagnent votre remontée.

Un beau mérou aux allures débonnaires d'amiral d'opérette

y a même élu domicile ces derniers temps... Un must !

 
Vue générale de l'épave de
L'Espingole

  dessinée par Urs BRUNNER.

 
 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

  • 1284 . Le Rhum, un breuvage universel.
    Une gorgée de rhum, c'est pas grand chose, mais avalée au bon moment, ça peut vous sauver un bonhomme. Georges DUHAMEL (Chronique des Pasquier). Le Rhum du Père LABAT distillé à Marie-Galante Étiquette Rhum Père Labat cuvée 2004 Rhum Bielle de Marie Galante...
  • 1283 . Saint-Barthélémy, boire un petit coup au Select.
    On est savant quand on boit bien. Qui ne sait boire ne sait rien. Nicolas BOILEAU (Chanson à boire). Heure creuse au " Select " donc bien le temps de réfléchir au choix de sa commande ! Que diriez-vous de déguster un " K'a-mis-case " entre amis ... non...
  • 1282 . Saint-Barthélémy, trois coins bien connus.
    Il existe certains coins comme ça dans les villes ... Louis-Ferdinand CÉLINE (Voyage au bout de la nuit). Chez Jojo, à la sortie du cimetière de Lorient, où l'on peut boire un coup bien tranquillement, voir se restaurer. Le Bar de l'Oubli à Gustavia au...
  • 1281 . Saint-Barthélémy, le cimetière devenu célèbre..
    Être l'homme le plus riche du cimetière ne m'intéresse pas. Steve JOBS (À propos de la richesse). Sur une toute petite Île des Caraïbes, Saint-Barthélémy, Un coin du cimetière de l'église de Lorient. Lorient, cimetière fleuri. La tombe de Johnny Halliday...
  • 1280. Saint-Barthélémy, les cinq Cimetières.
    On accompagne ses amis jusqu'au cimetière, mais on ne s'enterre pas avec eux. Clara ROJAS (Captive). Le Cimetière marin de Public. Le cimetière suédois de Public. Le cimetière de Saint-Jean près de l'Aéroport. Le cimetière en bord de mer de Lorient. Le...
  • 1279 . Saint-Barthélémy, Îlets et Îlots.
    ... les eaux étaient semées d'îles, d'îlets et îlots qui constituaient l'Archipel ... Jules VERNE (Le Pays des fourrures). À l'entrée de la Baie de Gustavia Les Trois As de Saint-Barthélémy. Ces trois îlots sont aussi connus comme étant les Trois Saints....
  • 1278 .Saint-Barthélémy Sud-Est et Nord-Ouest.
    Est, Ouest, Sud ou Nord, il n'y a pas de différence. Si vous voyagez intérieurement, vous parcourez le monde entier et au-delà. Elif SHAFAK (Soufi mon amour). Grand Cul de Sac se trouve au Sud-Ouest de Saint Barthélémy. L'Anse de Grand Cul de Sac sur...
  • 1277 . Saint Barthélémy et ses belles plages.
    La sieste sur la plage, les yeux vers le ciel, cette grande solitude. Nina BOURAOUI (La Vie heureuse). Lorient l'un des quartiers les plus connus de Saint-Barth avec sa plage et le cimetière ou repose Johnny Hallyday. La Plage de sable fin de Lorient...
  • 1276 . Saint-Barthélémy, quartiers du Rocher.
    Je fais des voyages passionnants dans mon quartier ... Alice PARIZEAU (Les Militants). Chacun des quarante quartiers de Saint-Barthélémy porte un nom relatif à sa position ou qualification dans l'île. Anse des Cayes pour une partie basse, une plage composée...
  • 1275 . Camions de pompiers.
    Le " pimpon " est l'effet Dopler du pimpant camion des pompiers. François ROLLIN (L'Œil du Larynx). Un Camion des Soldats du Feu d'Ukraine devant sa caserne de Kiew. Camion de Pompiers du District de New-York avec compresseur pour l'eau des lances à incendie....